Samedi 24 juin 2017

www.sejoursdanslesiles.pf > Nos îles > Rimatara

Rimatara, la plus petite des îles de l'archipel des Australes avec ses 9 km² et ses 8,5km de circonférence, se situe à 665 km au sud-est de Tahiti. L'inauguration de l'aéroport en 2006 et l'aménagement en 2008 des premières structures d'accueil, permettent peu à peu le développement touristique de l'île.


Rimatara est dotée d'un charme particulier, avec ses paysages sublimes, ses nombreux atouts, et sa douceur de vivre. Elle ressemble un peu à Rurutu en miniature : de superbes plages de sable blanc, un récif frangeant, des petites criques ornées de "feo" (corail fossilisé) émergeant des eaux limpides du lagon et quelques petites falaises, en font une destination qui n'a rien à envier à ses consoeurs. Il vous sera facile de trouver un endroit pour profiter du soleil et d'une baignade tranquille. En outre, le centre de l'île, formé d'un plateau ne dépassant pas les 83 m, est propice à la découverte à pied ou à vélos, d'une végétation exubérante (arbres fruitiers à profusion, plantes à fleurs, plantations de taro, pandanus, "nono", etc.), qui abrite deux espèces endémiques rares, qui feront le bonheur des ornithologues mais aussi des curieux, la fauvette de Rimatara et surtout le "Ura" (qui signifie couleur rouge en polynésien) ou lori de Kuhl.


Véritable arc en ciel, cette perruche est facilement reconnaissable avec ses couleurs chatoyantes : rouge, jaune, verts et bleus. Elle affectionne tout particulièrement les bananiers, les letchis et les kapokiers. Sacrée aux temps pré-européens, ses plumes entrant dans la confection d'objets de prestige réservés aux personnages les plus puissants d'autrefois, elle est l'emblème de l'île et à fait l'objet d'une réintroduction aux Iles Cook en 2007 d'où ce splendide volatile avait disparu, dans l'île de Atiu plus particulièrement.


Rimatara est aussi connue pour son artisanat particulier qui fait partie des principales ressources de l'île avec la culture du coprah, du "taro", du "nono" et du pandanus utilisé ensuite dans toute la Polynésie. Les 3 villages de l'île, Anapoto, Motuaura et Amaru, vous permettront ainsi de découvrir le patient travail de tressage (paniers, peue, chapeaux, etc.) et de la préparation du "fara" ou pandanus, mais aussi la confection des colliers de coquillage ou "pupu" réputés pour leur élégance et leur diversité de couleurs. La sculpture sur bois des Australes, encore méconnue, est d'une grande finesse ; elle est dorénavant enseignée au CJA (Centre des Jeunes Adolescent) qui perdure ainsi cet art devenu rare.


Il existe aussi quelques sites touristiques et archéologiques tel que les grottes de Teruatavai, les sépultures royales, le "pito" de l'île et le "marae" Hirirua. Rimatara apparaît comme étant une destination à privilégier lorsque l'on est en quête de tranquillité et que l'on veut sortir des sentiers battus afin de partir à la découverte d'une île proposant de nombreux charmes.


Activités nautiques:

  • baignade,
  • observation des baleines pendant la saison (juillet à novembre en général)
     

Activités terrestres:

  • le tour de l'île et de l'intérieur des terres, à pied, en vélo ou en 4x4
  • excursion vers le plateau Oromana,
  • ascension du mont Nahu,
  • visite des sites archéologiques et touristiques,
  • balade sur les plages,
  • ramassage des coquillages.

Les bonnes raisons pour y aller

  • Une île avec un rythme de vie tranquille et décontracté.
  • Des paysages idéaux pour se baigner, profiter du soleil ou tout simplement pour admirer le panorama (plages de sable blanc, criques protégées et petites falaises)
  • Un intérieur de l'île très agréable à parcourir à pieds ou à bicyclette.
  • Admirer le "Ura" oiseau aux couleurs chatoyantes, ou la petite fauvette de Rimatara, espèces rares de l'île.
  • Découvrir l'artisanat spécifique (colliers de coquillages, vannerie, sculptures sur bois)


A ne pas manquer

  • L'observation des oiseaux rares
  • Les plages de sable blanc (dont celle d'Anapoto)
  • Le cimetière marin au village d'Amaru,
  • L'ascension du mont Uahu,
  • Le marae de Hirirua,
  • La grotte de Teruatavai,
  • Le Pito, un petit marae au centre de l'île,
  • La baie de Motuaura,
  • Le centre artisanal,
  • Les temples, la messe du dimanche,
  • Les sépultures royales de Amaru,
  • Le CJA (ouvert pendant les heures de classes et en dehors des vacances scolaires).


Le saviez vous?

  • Rimatara était autrefois appelée Nuiova, elle tire son nom de la morphologie de ses hauts fonds.
  • Lorsqu'une personne débarque sur l'île, par avion ou par bateau, elle doit traverser un écran de fumée ; cette tradition a été instaurée en commémoration des grandes épidémies du XIXème siècle et du début du XXème siècle.
  • Rimatara est la plus petite des îles Australes avec seulement 9 km² de superficie.
  • L'île fut la dernière dans l'archipel à être découverte par les Européens en 1811, à l'époque elle était gouvernée par la reine Tamaeva II.
  • L'île présente 2 espèces d'oiseaux endémiques, la fauvette et le superbe "ura" ou lori de Kuhl ; celui-ci est aujourd'hui pérenne sur l'île (environ 800 individus) grâce au "tabu" instauré par la dernière reine de l'île Tamaeva IV. Cet oiseau a été réintroduit aux Iles Cooks (île de Atiu) en 2007, à partir de Rimatara.
  • Les habitants de l'île parlent un dialecte qui leur est propre, le Rimatara.

: Aéroport

Géographie

  • Superficie : 9 km²
  • Tour de l'île : 8,5km
  • Mont le plus haut : le Mont Uahu ( 83 m).
  • Districts : Amaru et Motuaura.
  • Population : 786 habitants.


Infos pratiques

  • Banque(s) : aucune
  • Bureau(x) de poste : oui
  • Point(s) téléphone : oui
  • Commerce(s) : plusieurs petits commerces répartis dans les différentes localités ; un centre artisanal et le CJA présentent leurs créations
  • Restaurant(s) : en dehors des pensions de famille, les possibilités de restauration sont réduites
  • Soins médicaux : une infirmerie

allee bungalows

Pension UeUe

Pensions de famille

La pension UeUe, du nom du lieu, est, une très bonne adresse pour un séjour agréable à Rimatara. Le site, une vaste propriété fleurie et arborée, offre un écrin superbe à 4 petits bungalows...suite

diner

Pension la Perruche Rouge

Pensions de famille

C’est entre les villages de Amaru et d’Anapoto que vous trouverez l'élégante pension La Perruche Rouge. Celle-ci offre à ses hôtes un paysage des plus reposants, dans un cadre naturel et authentique. Quatre...suite

Ces informations sont données à titre indicatif au moment de la publication et peuvent être soumises à modification sans préavis


* Tarifs par personne, en CFP, valables pour un hébergement en chambre double (2 adultes par chambre) et sous certaines conditions. Forfaits et liste des prestataires hôteliers susceptibles de modification sans préavis. La TVA, la RPT et la taxe de service sont incluses. Les taxes de séjours ne sont pas comprises et sont payables directement auprès des prestataires hôteliers 150 F CFP/jour/personne en hôtel  (sauf à Bora Bora et Huahine où elle est à 200F CFP/jour/personne) et 50F CFP/jour/personne en pension de famille ( sauf à Maupiti où elle est de 60F CFP/jour/personne). Tous les forfaits qui vous sont présentés sur ce site sont des exemples.

Consultez votre agence pour obtenir des informations complémentaires.

Les photos sont présentées à titre indicatif et sont non contractuelles.


Site internet destiné aux personnes résidant en Polynésie française.