Mercredi 22 mars 2017

www.sejoursdanslesiles.pf > Nos conseils et infos pratiques

 

Généralités :
La Polynésie Française dispose d'un large éventail d'hébergements, chacun offrant une expérience différente, peu comparable avec les standards hôteliers internationaux : entre le luxe du bungalow sur l'eau d'un hôtel 5 étoiles et la simplicité d'une pension de famille dans laquelle vous vivrez proche des Polynésiens, les possibilités sont multiples et les prix aussi! Pour nos visiteurs, gardez bien à l'esprit que le coût de la vie dans nos îles est généralement plus élevé que dans votre pays d'origine, ce qui a un impact sur l'ensemble des prestations…


Les hébergements de tourisme chez l'habitant et la petite hôtellerie familiale
Ce sont des petites structures d'accueil de moins de 10 unités qui remportent un vif succès auprès des voyageurs épris d'authenticité car elles offrent l'occasion de découvrir la Polynésie au contact de ses habitants, de partager leur mode de vie, dans un cadre simple et accueillant.

Les tarifs pratiqués sont attractifs et varient selon le niveau de confort et de service offerts (du rustique et bon marché, au sophistiqué et plus onéreux).

Ces hébergements familiaux sont classés par les services publics en plusieurs catégories, comme suit: Chambre d'hôte, Fare d'hôte, Pension de famille et petit hôtellerie familiale.

Ont été repris ci-dessous les codes permettant de les identifier et nos définitions (inspirées des textes officiels)

CH = Chambres d'hôte ou logement chez l'habitant = logement avec salle de bains commune ou privée, au sein de l'habitation de l'exploitant ou à proximité; les repas sont préparés par la famille d'accueil et pris en communauté : petit déjeuner, demi-pension et/ou pension complète.


FH = « Fare» d'hôte ou petit motel familial = hébergement simple, avec salle de bains privée, doté d'installations permettant la préparation et la prise des repas; idéal pour les voyageurs indépendants


PF = Pension de Famille = hébergement individuel simple, avec salle de bains commune ou privée, aux abords du logement de l'exploitant; les repas, préparés par la famille d'accueil sont pris individuellement ou en communauté : petit déjeuner , demi-pension et/ou pension complète.


PHF = Petite hôtellerie familiale = la petite hôtellerie se distingue des pensions de famille en offrant un logement individuel avec salle de bains privée, plus confortable et des services plus élaborés, tout en restant en deçà des standards hôteliers classiques; les prestations et le niveau de confort varient d'un établissement à l'autre.


L'attribution des codes se fait en fonction des informations que nous détenons sur les différents hébergements, au moment de l'édition de nos documents commerciaux et sert de repère, pour faciliter les choix, sans pour autant constituer un engagement de notre part.


Tableau récapitulatif des prestations par catégorie

Le tableau ci-dessous vous renseigne sur les prestations généralement prévues dans les différentes catégories d’hébergement de tourisme chez l’habitant et la petite hôtellerie familiale. Lorsque dans une catégorie donnée, plusieurs cases sont cochées, cela signifie qu’il est possible de trouver des établissements qui pratiquent soit l’un, soit l’autre, parfois les deux. Exemple, en chambre d’hôte, « salle de bains privée » et « salle de bains commune » sont cochées ; cela signifie que certains prestataires proposent soit l’un, soit l’autre, soit les deux. Pour être fixé par rapport à un hébergement en particulier, consultez sa fiche individuelle sur Internet ou votre agent de voyages


Prestations par catégorie

CH

FH

PF

PHF

Confort et équipement





Confort simple

X

X

X


Confort plus important


X

X

X

Salle de bains privée

X

X

X

X

Salle de bains commune

X

X

X


Eau chaude, shampooing fournis

rarement

rarement

rarement

rarement

Cuisine équipée à disposition


X



Réfrigérateur fourni


X

rarement

rarement

Services





Pas de ménage en cours de séjour

X

X

X


Ménage tous les 2 ou 3 jours

X

X

X


Ménage quotidien




X

Repas





Repas pris en communauté

X


X


Repas pris individuellement



X

X

Menu imposé

X


X

X

Carte variée avec plusieurs choix



X

X

Boissons alcoolisées servies

rarement


rarement

X


Ces codes et informations ne sont pas contractuels et sont mis à votre disposition à titre informatif.


Caractéristiques générales:

Chambres et bungalows

  •  Il s'agit de chambres ou bungalows individuels,  meublés et décorés de manière plutôt simple et souvent colorée. Le mobilier se compose au minimum d'un lit double (parfois 2 lits simples) et peut être complété par un placard, une table et des chaises. Les personnes supplémentaires dorment soit sur des lits d'appoint, soit sur des matelas à même le sol, selon les traditions locales. Le fait d'équiper les logements de serrures n'étant pas toujours entré dans les mœurs, il est possible de confier vos objets de valeur aux propriétaires pour qu'ils les mettent en lieu sûr.
  •   Les installations sanitaires sont  individuelles la plupart du temps; elles peuvent être  communes. Elles sont principalement fournies en eau froide et de plus en plus, en eau chaude. Un simple rideau fait souvent office de séparation entre la salle de bains et la chambre.
  • Il est préférable de prévoir dans ses bagages : du savon et du shampooing (avant de partir vérifiez la fiche descriptive de l'hébergement où vous vous rendez).


Repas

  •  La cuisine est familiale et généralement bonne. Le poisson et le riz sont les aliments de base de la gastronomie Polynésienne ; ils sont servis à presque tous les repas, selon des préparations variées. Dans les atolls des Tuamotu, les fruits et légumes frais doivent être importés de Tahiti ou d'autres îles agricoles car ils ne sont pas produits sur place; ils agrémentent donc rarement les plats.
  •  Les repas sont pris individuellement où en commun, favorisant ainsi la rencontre entre pensionnaires et avec les membres de la famille d'accueil. Un menu unique est proposé, différent chaque jour.
  •  Le petit déjeuner est « continental » où «tropical» (pain, beurre, confiture, café ou thé). Parfois des fruits frais et des jus de fruits sont servis, selon l'établissement.
  •  Dans les îles où les possibilités de se restaurer en dehors de votre hébergement sont réduites, la demi pension (petit déjeuner et dîner) est conseillée. Nos séjours n'incluent pas le repas de midi afin de vous laisser une certaine liberté : si vous ne sortez pas en excursion, vous pouvez déjeuner soit auprès de vos hôtes, soit dans un restaurant/snack ou encore en vous approvisionnant dans un des magasins du village.
  • Si vous souhaitez préparer vos repas vous-m^mes, orientez vous vers les  « fare d'hôte » qui sont dotés de cuisines ou kitchenettes équipées.
  • Les bouteilles d'eau à table ou en dehors des repas sont payantes, conformément aux pratiques de l'hôtellerie internationale.
  •  Les boissons alcoolisées ne sont pas toujours disponibles car cela requiert une licence particulière de la part de l'exploitant. Vous pourrez éventuellement vous en procurer chez le commerçant du coin ou en apporter avec vous.
  • Pour en savoir plus, consultez les fiches descriptives des différents hébergements.


Services

  • Parmi les gestionnaires de pensions, peu ont reçu une formation dans l'hôtellerie. Ne vous attendez donc pas à un service digne d'un hôtel. Par contre, naturel et spontanéité sont au rendez vous.
  • L'accueil traditionnel, avec couronnes de fleurs ou coquillages à l'arrivée et au départ , est surtout réalisé dans les îles éloignées.
  • Le ménage est fait tous les 2 ou 3 jours , il est rarement fait  pour les courts séjours (1, 2 nuits). En petite hôtellerie, les chambres sont nettoyées quotidiennement.
  •  Des locaux communs peuvent être partagés avec l'exploitant (salon, salle à manger).
  • Les paiements sont réalisés principalement en espèces et chèques locaux; les systèmes de paiement par carte bancaire ne sont pas toujours disponibles.
  • Il est conseillé de s'informer en arrivant des possibilités en terme d'activités et d'excursions; le fait de les proposer aux visiteurs n'est pas encore systématique.
  •  Il est recommandé d'apporter avec soi la nourriture et l'équipement nécessaires aux bébés (berceau, …); le babysitting ne fait pas partie des services proposés dans cette catégorie d'hébergement.


Les hôtels

Les hôtels font l'objet d'un classement officiel, exprimé en nombre d'étoiles, correspondant au service fourni( de 2 à 5 étoiles). Nous les avons également regroupés en deux grandes catégories:

• MG = Hôtels de moyenne gamme, correspondant aux établissements de 2 ou 3 étoiles.

• HG = Hôtel haut de gamme, correspondant aux établissements de 4 ou 5 étoiles.
 

La vie dans les atolls des Tuamotu et sur les « motu » - généralités :

• L'eau : est une denrée rare et précieuse. En effet, les seuls réservoirs naturels d'eau sont constitués de quelques nappes phréatiques, poches d'eau saumâtre souterraines non potable. La population récolte aussi l'eau de pluie dans des citernes. Dans les deux cas, l'eau peut être utilisée telle quelle en salle de bains ou être filtrée pour être rendue potable. La pression d'eau peut être très faible. Les hôtels recourent de plus en plus fréquemment à des stations de désalinisation (transformation de l'eau de mer en eau douce). Nous vous conseillons de boire de l'eau minérale locale ou importée, acheminée par bateau (payante).

 

• L'électricité : des centrales électriques alimentent les villages principaux. Les particuliers qui en sont trop éloignés ont recours à des groupes électrogènes individuels (assez bruyants et mis en service uniquement à certaines heures du jour et de la nuit) ou, de plus en plus, à l'énergie solaire.

Les îles pratiques – généralités :

  • Argent : les distributeurs automatiques et les banques sont rares et parfois même inexistants dans certaines îles. Les bureaux de poste (fermés le weekend) permettent de retirer de l'argent avec une carte de retrait locale ou une carte bleue internationale (se renseigner sur les horaires d'ouverture en semaine). Emportez de l'argent liquide ou des chèques locaux !
  • Télécommunications : vous trouverez des cabines téléphoniques à l'aéroport et dans le village principal. Elles fonctionnent  à pièces et de plus en plus avec des cartes téléphoniques utilisables uniquement en Polynésie Française, en vente dans les bureaux de poste ou certains commerces.Des accès à internet sont disponibles dans certains hébergements ; des cyber-cafés existent dans certaines îles (archipel de la Société principalement).
  • Commerces : la plupart des commerces et centres artisanaux sont fermés le samedi après-midi et le dimanche. Dans certaines îles, un marché typique et très coloré s'anime le dimanche matin, très tôt.
  • Excursions : bien qu'il y ait des exceptions, le dimanche est traditionnellement le jour de repos des prestataires d'excursions. Si les excursions ne sont effectivement pas disponibles ce jour là, profitez en pour assister à une messe !
  • Vie nocturne : dans les îles, la nuit est propice au repos pour profiter pleinement des journées consacrées aux activités nautiques et terrestres ;   des groupes de danse traditionnelle se produisent régulièrement dans les différents hôtels.
  • Faune : Nous avons la chance de vivre dans un pays pratiquement dépourvu d'animaux et insectes dangereux. Par contre,
    • les fourmis, les cancrelats, les lézards et autres araignées, totalement inoffensifs, font partie du quotidien et peuvent présenter une gêne pour les personnes qui n'y sont pas habituées. Prenez garde au scolopendre ou "cent-pieds" capable de vous injecter un venin douloureux. Enfin, prémunissez vous contre les moustiques et les "nonos", cousins du moustique de la taille d'un moucheron, qui sévissent plus particulièrement aux Marquises. Des dispositifs pour les éloigner des intérieurs vous seront généralement proposés par les pensions et hôtels.
    • lors de vos baignades, nous vous recommandons de mettre des chaussures plastiques (en vente dans de nombreux magasins) pour éviter de vous couper sur les coraux ou de vous faire piquer par les oursins ou un poisson-pierre ("nohu" en tahitien), au venin parfois mortel. Participez à la protection des espèces marines en ne ramassant pas les coquillages vivants et en ne cassant pas de branches de corail pour vos vitrines; de plus, certains d'entre eux pourraient vous laisser un souvenir très désagréable (piqûre ou brûlure). Les requins et murènes ne s'en prennent ordinairement pas à l'homme, mais restent des animaux sauvages à ne pas fréquenter. Enfin, les raies, graciles, rencontrées lors d'excursions, doivent être approchées avec beaucoup de prudence car elles ont un dard pouvant devenir une arme redoutable, que les prestataires d'excursions retirent parfois.
  • Animaux domestiques : Les chiens et les chats sont les compagnons des habitants, tout comme les poules et les coqs qui contribuent à la désinsectisation des jardins. Contrairement à leurs congénères Occidentaux, ils entonnent leurs chants de jour comme de nuit, de façon imprévisible.
  • L'habitat traditionnel : Les maisons ou "fare" de type traditionnel sont construites principalement avec des matériaux locaux : toits faits de feuilles de pandanus ou de cocotier tressées, murs revêtus de bambou, charpente en bois, sol recouvert de sable blanc ou de galets de corail …Le dépaysement est assuré…
    Des petites règles sont à connaître pour bien l'apprécier :
    • il est déconseillé de fumer à l'intérieur pour ne pas provoquer d'incendie;
    • les polynésiens se déchaussent avant d'entrer dans une habitation et s'attendent à ce que vous en fassiez de même ;
    • des petits débris végétaux peuvent tomber de la toiture lorsque souffle le vent;
    • les insectes apprécient de s'y loger autant que les humains !
    • Les constructions de style moderne, demandant moins d'entretien et plus résistantes aux intempéries, les remplacent peu à peu.
Pour bien comprendre ce qui est inclus et ce qui ne l'est pas :
  • Les taxes incluses : la TVA et la RPT (Redevance pour la Promotion Touristique), la Taxe de service (applicable dans les hôtels et certaines pensions), les taxes et redevances aéroportuaires.

  • La Taxe de séjour n'est pas incluse :  actuellement seules certaines îles appliquent cette taxe. Elle s'élève à 150 CFP par jour par personne dans les hôtels, et à 50 CFP par jour par personne dans les pensions de famille. Elle est payable sur place.
  • Iles Cook : des taxes aéroportuaires s'appliquent au départ de Tahiti et de Rarotonga ; elles sont payables à l'émission du billet.
  • Les repas : Une nuit en demi-pension comprend un petit déjeuner et un dîner par nuit. De même une nuit en pension complète comprend un petit déjeuner, un déjeuner et un dîner par nuit. Tout repas supplémentaire est payable directement auprès du prestataire hôtelier, au tarif affiché chez celui-ci. Les boissons sont généralement payantes, même l'eau.
  • Codes repas figurant sur vos bons de commande : Ces codes indiquent précisément quels repas sont inclus ou pas. Référez vous à « Nos conditions générales », « Prestations et prix/les repas » pour le détail.
Pour de plus amples informations, consultez nos "Conditions générales"
 

Site internet destiné aux personnes résidant en Polynésie française.